Espace [IM]Media
Sébastien Cliche

Sébastien Cliche


Superviser l’oubli


Sporobole

Superviser l’oubli (2019) – Installation sculpturale, vidéo et sonore

Superviser l’oubli est une installation in-situ qui s’articule simultanément en deux lieux : à la fois dans l’espace galerie de Sporobole et dans le stationnement Webster adjacent. En galerie, un dispositif de fabrication d’images se présente comme l’atelier-laboratoire d’une mémoire personnelle. Des objets y sont disposés, accumulés, classés, archivés. Dans le même esprit que le sont les données dans des fermes de serveurs, ces objets sont à la fois information et mémoire. Ce système d’enregistrement et de transmission de contenu est connecté avec un point de réception externe. À l’extérieur, le public peut voir la diffusion de ces images, monitorées à l’intérieur d’un poste de garde – telle une mémoire vive, elle-même « stockée » sur un support externe qui prend place dans l’espace cartésien du stationnement à étages qui jouxte Sporobole. Métaphore analogique de l’encodage numérique et des systèmes d’archivage automatisés que sont les réseaux sociaux, savons-nous que nos mémoires – désormais uploadées dans le « cloud » – ne nous appartiennent plus ?

Être connecté aujourd’hui, c’est notamment « exister » dans plus d’un lieu à la fois : nos identités sont dupliquées et mises à jour en temps réel au gré de nos interactions numériques, dans un aller-retour entre le réseau et soi-même. Comment s’échappe-t-on de cette boucle récursive ? Par quels moyens est-il possible de prendre une distance ? D’observer les mécanismes qui surveillent, analysent et traitent nos moindres gestes traversant vers le virtuel ?

Véronique Béland