Espace [IM]Media
Myriam Bleau

Myriam Bleau


Silent Fictions


Espace public du centre-ville

Silent Fictions est une œuvre sonore qui se déploie à la manière d’une pièce de réalité augmentée que l’on découvre à travers notre progression dans l’espace. Notre position, direction ou vitesse de déplacement induisent le niveau de complexité de l’œuvre et la teneur de ses différentes composantes « musicales ». Les éléments de la composition sonore sont géolocalisés, dispersés dans l’espace, ce qui permet au participant de dévoiler et de générer une pièce musicale dans une progression spatiale plutôt que temporelle. L’œuvre est structurée de façon à nous faire passer d’un cercle concentrique sonore vers un autre et ce, en intercalant – à travers le son – du contenu autoréflexif portant sur le caractère « flou » des technologies numériques du son en regard de la « réalité » qui nous entoure. Il s’agit aussi de mettre en évidence le contraste entre notre perception du numérique versus celle de notre environnement immédiat.

Évoluant dans un espace donné, mais dont les limites sont plus ou moins déterminées, nous nous retrouvons dans une forme de mise en abyme conceptuelle où ce qui est expérimenté est en quelque sorte énoncé en temps réel. Mondes réel et virtuel sont mis en cause : constamment superposés, ils nous infiltrent quotidiennement tout autant que nous les traversons. Ce faisant, cette interrelation créé une forme d’influence récursive entre nous et notre environnement : Silent Fictions en explore les limites. Sommes-nous en mesure de reconnaître les contours d’un espace et d’en percevoir la porosité ? Que nous disent le son et l’espace de notre rapport à la réalité ?

//crédit voix : Erin Gee//


PSI – Parcours sonores augmentés

Pour la 5e édition d’EIM 2019, deux artistes ont été invités à créer des parcours sonores interactifs. Il s’agit d’expériences audio ancrées dans le monde réel. Des outils issus de jeux vidéo – Unity et Wwise – ont été utilisés pour créer un monde virtuel parallèle au nôtre dans lequel les artistes ont composé, arrangé et installé des sources sonores qui réagissent aux actions et au mouvement du marcheur. Ce dernier installe une application mobile sur son téléphone « intelligent » (Android ou iPhone) qui utilise principalement la géolocalisation, ainsi que certains capteurs natifs de ce type d’appareils, pour explorer et interagir avec les différentes pièces.
En résonance avec nos réalités ultra connectées, cette série de parcours sonores propose trois expériences qui, reflètent chacune une perspective différente sur les notions de présence, d’espace-temps et de connectivité. Où que nous soyons physiquement, ne sommes-nous pas toujours également ailleurs – que ce soit par la pensée seule ou à travers nos multiples présences numériques ? Quelles empreintes – réelles et virtuelles – notre présence au monde laisse-t-elle ? Par quelles mécaniques souterraines nos moindres gestes et mouvements s’inscrivent-ils les sillages du réel ?
C’est en s’appuyant sur la notion de “monitoring” qu’exercent nos appareils, qui captent à tout moment nos emplacements, notre vitesse, la récurrence de nos parcours, les lieux que nous visitons et même nos identités déambulatoires uniques, et les enjeux que soulèvent ces problématiques, que les artistes ont été invités à créer ces parcours sonores.

Version Google Play / EIM Parcours sonores :
https://play.google.com/store/apps/details?id=com.Sporobole.IMMediaParcoursSonore
Version App Store / EIM Parcours sonores :

https://apps.apple.com/ca/app/eim-parcours-sonores/id1470674979

L’application mobile, ainsi qu’un casque d’écoute, sont nécessaires afin d’expérimenter les parcours sonores.
L’application doit être téléchargée par WIFI avant d’arriver sur les sites — prenez note qu’un accès ouvert au WIFI est accessible à Sporobole.
Myriam Bleau (QC-CA) – Silent Fictions (2019) – Sporobole ; stationnement sur Wellington ; parc Strathcona ; en haut de la colline vers la rue du Palais ; derrière la Cathédrale Saint-Michel.
Steve Heimbecker (QC-CA) – SCAMP (2019) – Lac des Nations ; le stationnement est situé au Marché de la Gare de Sherbrooke sur la Place de la Gare. Pour écouter avec SCAMP vous pouvez suivre le sentier du Lac des Nations en marchant, en courant ou en faisant du vélo !