Espace [IM]Media
Herman Kolgen

Herman Kolgen


ISOTOPP


Galerie d’art du Centre Culturel de l’Université de Sherbrooke

ISOTOPP est une installation à la fois sonore et visuelle dont le dispositif est alimenté par les données provenant du GANIL, le Grand Accélérateur National d’Ions Lourds situé à Caen en Normandie. C’est suite à une résidence de recherche-création de deux ans (2016-2018) au GANIL, où il a travaillé avec les chercheurs Jean-Charles Thomas et Thomas Roger, qu’Herman Kolgen a conçu la première version de cette œuvre diffusée sous forme de performance en 2018 au  Festival Interstices (Caen). Présentée pour la première fois en tant qu’installation dans le cadre de EIM 2019, ISOTOPP est un dispositif numérique et sculptural qui « surveille » le niveau de radioactivité du GANIL pour le traduire en influx lumineux. À partir de données concrètes, le système émule la collision de noyaux lancés à très grande vitesse, révélant un univers auquel nous n’avons pas normalement accès. Reposant sur une quantité quasi infinie de données, qui l’activent et en déterminent le comportement, l’œuvre n’est jamais la même : le flux de données étant lui-même toujours changeant. Portail de connexion avec l’infiniment petit que constitue l’atome, ISOTOPP interroge notre relation à l’invisible et l’intangible – celui-là même qui nous lie au monde.

Photo : Herman Kolgen
Sébastien Cliche