Espace [IM]Media

Pierre-Luc Lecours


Illusory Truth Effect


Angles d'écoute - 37-45 rue Wellington Sud

Identifié par Hasher et Goldstein dans une étude de 1977 réalisée à l’Université de Villanova et au Temple University, l’Illusory Truth Effect est la tendance à croire qu’une information est véridique après une exposition répétée à celle-ci. Ce phénomène est exploré dans Illusory Truth Effect, l’installation sonore que propose Pierre-Luc Lecours. Énoncées par des acteurs vocaux, des phrases, qui contiennent  des affirmations ambiguës ou des définitions de phénomènes sociaux, sont enregistrées plusieurs fois avec des nuances d’émotions différentes et des cadences variées. Les phrases dictées proviennent de différentes sources médiatiques québécoises : celles-ci sont censurées, déformées et extraites de leur contexte initial. La pièce sonore se déploie en trois mouvements dont l’intention est d’engager l’auditeur en provoquant un questionnement sur ce qu’il entend et comment il l’entend. Ce dernier est invité à circuler au sein de l’installation en adoptant différentes postures d’écoute, qui lui permettent d’entendre les différents flux d’informations varier en fonction de son positionnement. Le projet s’inscrit dans une démarche visant à établir une corrélation entre la forme, le format et le contenu, c’est-à-dire entre la manière de présenter un matériau, son articulation et sa signification.

L’œuvre questionne également notre rapport à la transmission d’information : de quelle manière l’ultra-connectivité actuelle active-t-elle ou endort-elle notre réceptivité et sa capacité critique ?


Angles d’écoute :: Pièces sonores dans l’espace public

Deux artistes ont été invités à créer chacun une œuvre audio pour un dispositif sonore extérieur de 15 haut-parleurs spécialement conçu pour EIM 2019. Installées le long d’une structure triangulaire autoportante, les sources sonores sont disposées de manière à générer une spatialisation très spécifique du son. Le public est invité à prendre place au centre du dispositif pour une séance d’écoute en continu où les pièces sont diffusées en alternance – l’une étant une composition tandis que l’autre est une pièce générative.
Avec cette présence sonore au cœur de la ville, EIM prend le parti d’aller à la rencontre du public et d’infiltrer – en quelque sorte – l’espace commun dans lequel l’imprévu peut encore advenir. Les oeuvres présentées mettent de l’avant des problématiques d’infiltration/intrusion/transmission liées au numérique, amplifiées par notre constante connectivité. Les frontières entre fiction et réalité, celles que franchissent notamment les “fake news” (Pierre-Luc Lecours) et les attaques invasives sur les réseaux publics, ouvertes et vulnérables (Phillip David Stearns), constituent les problématiques qui sont ici explorées et mises en son.

Pierre-Luc Lecours (QC-CA) – Illusory Truth Effect (2019)
Phillip David Stearns (US) – Here Be Dragons (2019)

Philippe David Stearns